Constats

De Le modèle M3M
Révision datée du 4 août 2010 à 09:52 par Pge (discussion | contributions)
(diff) ◂ Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante ▸ (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

La démarche M3M se veut une réponse aux défauts de la société dans laquelle est placé l'Homo Sapiens en ce début de 3ème millénaire.  Certes ce monde offre de grandes qualités et de puissantes séductions. Mais en même temps il affiche des problèmes, des incohérences et des dangers de plus en plus présents et préoccupants.

Avant de construire une solution, il est indispensable de constater la situation, d'en faire un inventaire global.

L'Homo Sapiens n'est plus depuis longtemps une espèce comme les autres. Electeur, consommateur, travailleur, il est devenu l'Homo Sapiens Citoyen (HSC).

La société telle que nous observons, appelée ici sociételle, constitue pour l'Homo Sapiens un biotope nouveau et particulier, demandant des adaptations spécifique de la part de ses habitants. Mais les modèles en place répondent-ils raisonnablement aux besoins des individus, aux moyens de production obtenus, aux problèmes à affronter ?   

Etat des lieux

A un niveau général, que dirait un inspecteur galactique découvrant notre planète et ses habitants ? Que serait son état des lieux ?

Voici le condensé de son rapport.

Planète en danger

Résultant des actions multiples des humains, la santé de la planète est en danger.

Cette santé est étroitement liée aux défis de la démographie humaine.

Croyances et religions

Le poids des croyances philosophiques et religieuses, augmenté de l'intolérance qui les accompagnent souvent restent un obstacle majeur à la paix et à la coexistence.

Politique, citoyenneté et pouvoir

Chez les humains, le vivre ensemble public est appelé 'politique'.

La politique organise des pouvoirs et des responsabilités autour des citoyens, qui en sont les acteurs ou parfois les victimes.

De manière générale la politique, la citoyenneté et le pouvoir évoluent mal, et souffrent actuellement de nombreuses maladies.

Parallèlement à la question des croyances, le débat politique se dissout souvent dans le désintérêt des citoyens, tandis qu'il se radicalise parfois là où il s'avère indispensable.

Les formes de pouvoir sont fort nombreuses et souvent incompatibles. La planète dans son ensemble est devenue une grande tribu. En dépit du principe démocratique cité partout par tous, le pouvoir est une situation de fait, plus souvent contestée que légitime, plus souvent crainte que respectée. Ceci est vrai à tous les échelons de pouvoir, y compris au niveau planétaire.

Modèles en fonction

Les modèles en fonction dans la sociételle ressemblent-ils à ceux des sociétés primitives?

Les modèles en fonction sont devenus obsolètes, et ne répondent plus ni aux caractéristiques de l'Homo Sapiens Citoyen planétaire, ni a fortiori aux exigences et possibilités de son biotope.

Modèle:XT