Enoncé du problème

De Le modèle M3M
Révision datée du 7 avril 2009 à 14:22 par Pge (discussion | contributions)
(diff) ◂ Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante ▸ (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

Les données du problème énoncé ici sont sur la table.

Elles interviennent toutes dans l'énoncé du problème que cherche à résoudre le modèle M3M, et que voici.

Enoncé

Le modèle Modèle:XMOD vise à organiser de la meilleure manière possible la société des HSC dans son biotope du 3ème millénaire.

De manière générale, il s'agit donc d'un problème d'optimisation sous contraintes, comme sont la plupart des problèmes traités dans tous les domaines de l'activité humaine, qu'il s'agisse de problèmes mathématiques, techniques ou psychiques.

Contraintes

Les contraintes sont notamment liées aux données décrites, et donc à la planète et à la nature humaine. En particulier, la finitude des ressources disponibles doit être considérée comme une contrainte rigide. Dans l'énoncé ci-dessus, le mot biotope concentre implicitement l'ensemble de ces contraintes, qui inclut donc aussi la productivité disponible en ce XXIème siècle.

Optimisation - qu'est ce qu'une société performante

Optimiser quoi ? Que signifie meilleure manière ?

Le modèle Modèle:XMOD se fixe comme objectif de

  • maximiser le niveau moyen de bien-être de la génération présente et des générations futures. La définition de bien-être peut rester floue, et même ell est en partie donnée dans les pages qui précèdent et suivent, elle est à redéfinir continuellement au sein d'une société Modèle:XMOD par ses citoyens et ses représentants.
  • minimiser les efforts de tous et de chacun pour atteindre ce niveau de bien-être. La contribution en efforts de chacun est minimisée tout en maintenant la liberté à chaque individu de régler son travail contributif et son enrichissement personnel ses priorités et ses énergies.

S'agissant d'un objectif double et certainement contradictoire, on peut reformuler cet objectif de la manière suivante :

Le modèle Modèle:XMOD vise, sous un certain ensemble de contraintes, à maximiser le rapport entre bien-être moyen et travail moyen

Dans cette définition, l'expression rapport est certainement imparfaite. Pour être plus précis, et conforme à la logique générale des optimisations, il n'est utile et justifiable d'accroître le travail moyen que jusqu'au point où le bénéfice marginal (en terme de bien-être) tiré de cet accroissement de  travail moyen excède ou égale le coût marginal (en terme de perte de bien-être) qu'engendre cet accroissement de travail moyen.

Le rapport entre bien-être moyen et travail moyen est un indicateur de performance d'une société, Ce n'est pas le seul. Dans la sociételle, ce rapport es trop faible, en partie parce que le bien-être moyen est faible, mais surtout parce que le le travail moyen est beaucoup trop élevé.

Dans ce qui précède le modèle Modèle:XMOD n'est en principe ni meilleur ni différent de la plupart des modèles de société implicites. Cependant cet énoncé reste précieux, car en pratique, les sociétés humaine souvent dérivent de ces objectifs en perdant de vue cette formulation si évidente. La sociételle déclare y souscrire, mais dans les faits elle s'écarte fort de ce principe, ne fût-ce que par sa conception du travail.

Le bien-être à son tour lié à la satisfaction des besoins décrits des HSC. Il s'y trouve donc diverses composantes biologiques, mais aussi les besoins en terme d'épanouissement personnel, de reconnaissance sociale, d'enrichissement... Il ne saurait être question d'organiser une hiérarchie précise ou une pondération précise entre ses objectifs, même si un mathématicien l'exigerait. Tous ces objectifs sont à maximiser simultanément, les besoins biologiques de base (BBB) étant cependant prioritaires.

La suite du cahier de charge définit qualitativement ce que signifie "meilleure manière" et précise les définitions générales qui précèdent.