Parti transitoire M3M

De Le modèle M3M
Révision datée du 12 novembre 2015 à 11:31 par Pge (discussion | contributions)
(diff) ◂ Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante ▸ (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

La migration vers le modèle Modèle:XMOD devrait s'appuyer sur une force politique définie dans le cadre démocratique classique de la sociételle.

Long terme

L'objectif à long terme d'un tel parti est la migration globale vers Modèle:XMOD.

Ce parti peut être créé dans chaque pays suivant les dispositions légales de ceux-ci, et s'efforcera de respecter les règles démocratiques de ceux-ci.

Note: il existe un résumé des nombreux acronymes utilisés ici et ailleurs.

Court terme

A court terme, les objectifs du parti transitoire Modèle:XMOD seraient:

  • l'acquisition des voix des HSC selon les modalités électorales en place
  • la présentation et la promotion du modèle Modèle:XMOD
  • la réflexion et l'amélioration du modèle Modèle:XMOD
  • la réflexion sur les modalités possibles de migration
  • le jeu démocratique conventionnel

Engagements des membres du parti transitoire

Les membres du parti transitoire Modèle:XMOD s'engagent notamment:

  • à alimenter le Modèle:XDB en données relatives à leurs richesses
  • à alimenter le Modèle:XDB en choix de représentation

Programme concret du parti transitoire Modèle:XMOD

Création du parti transitoire Modèle:XMOD

Il s'agit d'un parti similaires aux partis classiques pour ce qui concerne la structure juridique.

Il joue le jeu démocratique aussi normalement que possible, tout en proposant les réformes assez radicales exposées ci-dessous.

Création de la délégante Modèle:XMOD

La délégante Modèle:XMOD est la soeur jumelle du parti transitoire Modèle:XMOD.

Elle fonctionne suivant les règles définies pour les délégantes au sein du modèle démocratique DDD.

Le membres de la délégante sont automatiquement membres du parti, et vice-versa.

Dans tous les champs de compétence où elle ne souhaite pas être directement active, la délégante Modèle:XMOD choisit pour la représenter une entité tierce, qui peut être (a) une personne (b) un parti classique (c) une délégante nouvelle créée spécialement à cet effet. Le choix des entités déléguées est révisible à tout moment.

Par exemple, la délégante Modèle:XMOD pourrait choisir comme entité déléguée, sur les questions d'environnement, un parti écolo préexistant. Sur des questions de défense et de sécurité, elle pourrait choisir comme entité déléguée des organisations pacifistes. Etc...   

Migration vers le modèle démocratique DDD

La parti Modèle:XMOD se bat pour la migration du modèle de représentation démocratique de la sociételle vers le modèle démocratqiue DDD.

Ce combat implique d'une part le fonctionnement de la délégante Modèle:XMOD comme structure prototype, offrant son fonctionnement comme laboratoire et exemple.

Mais ce combat implique d'autre part bien sûr

  • la proposition de lois visant à réformer les représentations démocratiques
  • les spécifications techniques (et la réalisation) des outils logiciels permettant le fonctionnement d'un modèle DDD opérationnel

Mise en place de l'allocation universelle

Le parti Modèle:XMOD souhaite la mise en place d'une allocation universelle mensuelle (AUM).

Tous les HSC ont droit à ce revenu, du plus pauvre au plus riche, du moins éduqué au plus éduqué, du plus sain au plus malade, à l'exception cependant de ceux qui sont déchus de ce droit par la justice, par exemple s'ils sont privés de liberté et emprisonnés.

Le montant de l'allocation universelle mensuelle est une variable flottante. Elle croît ou décroît selon les possibilités économiques de l'état, donc selon les rentrées fiscales dont il dispose.

L'AUM est une base inamovible, mais elle n'interdit pas la mise en place d'allocations complémentaires particuières, par exmepl pour des personnes défavorisées du point de vie de la santé (malades et infirmes).

Conception nouvelle du travail, de l'emploi et des prestations

Pour le parti Modèle:XMOD, la création d'emploi est une expression vide de sens. Le partie Modèle:XMOD ne souhaite pas créer des emplois et encore moins le promettre à des électeurs.

Il s'agit en priorité de donner aux citoyens les moyens de vivre dignement et si possible confortablement, quelle que soit l'activité de chacun.

Si pour atteindre ces objectifs, il faut que des services soient couverts, donc que des prestations soient assurées, alors il faut que des personnes prestent ces services, et donc il faut que les rouages de la société permettent et encouragent des dispositifs équilibrant les travaux (prestations) à effectuer par rapport aux besoins des citoyens. Mais en dehors de cet objectif, il est absurde ce vouloir créer des emplois pour le fait de l'emploi.

Le travail est considéré et apprécié à travers son utilité réelle, et non pas comme un droit ou un exigence de citoyens.

Et donc si les besoins de tous peuvent être couverts par une quantité de travail limitée en termes de population prestatnte et en termes de charge de travail par travailleur prestant, cette efficacité est à considérer comme un bienfait ou une performance positive.

A ceux qui demandent ou qui exigent du travail, le partie Modèle:XMOD répond ceci. Voulez-vous du travail, ou bien les revenus que ceux-ci peuvent engendrer? Si vous souhaitez du travail pour vous rendre utile, il faut que vous soyez conscient du fait que le volume des besoins de notre société n'est pas assez grand pour justifier de donner du travail à temps plein à tous ceux pourraient le souhaiter, et que par conséquent, vous devrez renoncer partiellement ou totalement à cet objectif (ceux qui vous promettent autre chose sont des menteurs, des idiots, ou dse personnes qui ont besoin de vos voix pour être élus). Si par contre votre demande concerne les revenus du travail, alors le parti Modèle:XMOD vous propose d'une part un mécanisme d'allocation universelle, et d'autre part une rémunération additionnelle proportionnelle au temps de travail fourni, avec un niveau général de rémunération basée sur l'offre et la demande.

Mise en place du statut du prestant à revenu variable

Le prestant à revenu variable (PRV) est un citoyen qui désire travailler (prester) sous une forme généralement quelconque avec un revenu garanti, mais qu'il accepte variable.

Le revenu variable garanti est proportionnel à l'AUM et au coefficient de demande de revenu variable (DRV). Ce coefficient DRV est également une variable flottante.

Ainsi la DRV pourrait par exemple être à un moment donné de 0.05 (par jour), ce qui signifie qu'une personne travaillant 10 jours sur une mois disposerait, en plus de l'allocation universelle mensuelle, de 50% de celle-ci au titre de revenu de ses prestations. Si le montant de ce revenu variable est considéré très attractif, en d'autres termes si le nombre de citoyens souhaitant prester les travaux rémunérés excède l'offre de postes de prestants, alors le coefficient DRV diminue, pour rendre le travail de prestation moins attractif (par exemple pour se stabiliser vers 0.04 ou 0.03). Si au contraire, la demande en postes de prestants n'est pas assez bien couverte, si donc les revenus des prestations ne sont pas assez attractifs, alors le coefficient DRV augmente, pour que le travail de prestation devienne plus attractif (par exemple pour se statibiliser vers 0.06 ou 0.07). Il s'agit bien d'un système auto-adaptatif d'offre et de demande, qui permet à chaque membre de la collectivité d'adapter son niveau de revenu à son courage au travail.

Mise en place de centres de viabilité minimale

Ces centres visent à donner à leurs occupants des conditions de vies décentes minimales.

Il s'agit de prestantes simples, dont la fonction est clairement délimitée-

Ils sont plus ou moins similaires à des structures d'accueil, des maisons d'hôtes, des hôtels simples.

Les services offerts aux hébergés couvrent au minimum et dans de bonnes conditions:

  • le sommeil
  • la désaltération
  • l'hygiène
  • les moyens de télécommunication

D'autres services peuvent être ajoutés, et notamment

  • l'alimentation, partielle ou totale

Le coût du service de viabilité minimale est compris, par mois, entre [25]% et [75]% de l'AUM, et il évolue donc en fonction du montant de l'AUM.

Les services de viabilité minimale sont prestés par des structures créées ad hoc, et par des citoyens qui désirent créer de tes centres.

Dans les structures créées ad hoc, les travailleurs prestants ont des revenus égaux au minimum à PRV.

Les centres de viabilité minimale n'ont pas pour vocation de dégager des bénéfices, ni à l'inverse de côuter à la collectivité. Elles doivent donc ajuster le coût du service pour atteindre un équilibre budgétaire.

Définition et soumission de projets de loi anti-capitalistes

Ceci constitue le point le plus 'révolutionnaire' du parti Modèle:XMOD.

Voisi d'abord le constat de base, qui est une indignation:

Il est inadmissible que la couverture des besoins de base de HSC 
soit assurée par des structures dont le but est, non pas de couvrir ces besoins, 
mais de faire des bénéfices pour enrichir les actionnaires 
de structures-entreprises offrant cette couverture de besoins.

Par conséquent, le parti Modèle:XMOD se bat pour empêcher que de telles malfonctions perdurent.

Les besoins de base, tes que compris dans la déclaration ci-dessus, couvrent au minimum:

  • l'alimentation (et la chaîne alimentaire, incluant l'agriculture, la pêche, l'élevage)
  • les soins de santé (et la chaîne médicale, incluant la recherche, la production et la distribution de médicaments)

Et dans une moindre mesure:

  • l'éducation
  • les moyens de communication (transports publics)
  • les moyens de télécommunication

La couverture des besoins de base, devrait, selon le parti Modèle:XMOD être confié à des prestantes des besoins de base (PBB).

Les PBB ont également dans leur périmètre tout ce qui dans la sociételle est regroupé sous le nom 'services publics'.

Les lois demandées par le parti Modèle:XMOD incluent:

  • un démantèlement (décomposition en sous-unités PBB) des entreprises visées ci-dessus, lorsqu'elles combinent la couverture de besoins de base avec d'autres activités
  • une imposition à 100% des éventuels bénéfices des PBBs. Ceci implique que les PBB opérant avec succès devraient de préférence annuller leurs bénéfices, soit en réduisant leurs prix de vente, soit en élevant le niveau de rémunération des prestants qui travaillent en son sein.
  • une limitation des revenus des travailleurs prestants au sein des PBB à [200]% des revenus des PRV.

Ces dispositions peuvent, à première vue, paraître plus ou moins contestables. L'important est à trouver du coté de leurs effets, qui incluent:

  • la disparition de l'appât lucratif biaisant les activités de couverture des besoins de base
  • la minimisation relative des prix de vente des produits liés aux besoins de base
  • la rémunération motivante, non pas des actionnaires ou des seuls dirigeants, mais de tous les travailleurs prestant au sein des structures PBB
  • indirectement, la disparition de la culture marketing-publicité visant à transformer l'HSC en consommateur exploitable

Définition et soumission de projets de loi de réforme fiscale

De manière générale, le parti Modèle:XMOD souhaite que les sources de fiscalité soient déplaceés.

  • moins ou pas de fiscalité sur les revenus du travail.
  • moins de fiscalité la consommation. Mise en place d'une taxe de consommation sur le modèle de la taxe sur la valeur ajoutée (TCVA), avec un coefficient qui est une variable flottante.
  • une fiscalité accrue sur la détention de richesse et centrée sur elle. Mise en place d'une taxe sur les richesses détenues (TRD), avec un coefficient qui est une variable flottante.
  • le moins possible d'autres formes de fiscalité.

Ces réformes fiscales ne peuvent être que lentes et progressives

Simplicité réglementaire

En dehors des objectifs mentionnés par ailleurs, le parti Modèle:XMOD souahite favorise de grandes simplificatons réglementaires.

Les relations existant entre l'état Rescope, les citoyens, les entreprises et les autres acteurs de la société doivent sont souhaités aussi simples et transparents que possible.

Résumé du modèle économique de l'état en régime Modèle:XMOD

Entrées:

  • TCVA
  • TRD
  • fiscalité des entreprises hors PBB

Sorties:

  • AUM
  • Allocations supplémentaires
  • rémunérations des PRV