La vie: détection et définition

De Lillois Fractale Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Beaucoup de tentatives de définition de la vie ont été introduites depuis l'antiquité.

En voici une de plus, dont l'utilité est liée à la problématique de la détection de formes de vie extra-terrestre.

La vie est un ensemble de structures moléculaires complexes porteuses d'information réplicable et comparable.

Cette définition est délibérément compacte. Comme la vie elle même, elle contient ou implique en germe de nombreux commentaires ou conséquences. Voici les principaux:

  • structures moléculaires... La vie n'est qu'une partie du monde matériel, partie qu'une forme d'émergence a permis de se développer. mais en fait de compte, les composants du vivant sont des molécules chimiques. Elles sont qualifiées d'organiques parce qu'elles ont des structures caractéristiques (sur Terre, les chaînes carbonées), mais ce ne sont que des molécules chimiques.
  • complexes... L'entropie négative est une marque, une empreinte spécifique des processus vivants. Un niveau d'organisation aussi élevé suffit probablement à  établir des critères de détection du vivant, mais il n'explique en rien son émergence.
  • porteuses d'information... Il y a un lien étroit entre vie et information. Qu'il s'agisse d'ADN terrestre ou d'autres éventuelles structures vivantes, la présence d'information est indispensable, non seulement pour décrire un système vivant, mais plus simplement pour lui permettre.. de vivre.
  • réplicable... L'émergence d'une population vivante n'est possible que si cette population croît, et cela à son tour n'est possible que s'il existe un dispositif de réplication de l'information. L'une des composantes bien connues et bien décrites des structures vivantes à ADN sont les dispositifs de réplication.
  • comparable... Ce qui précède permet une forme de vie élémentaire. Mais des formes de vies complexes, "évoluées" ne sont possibles que pour autant qu'un dispositif d'évolution soit actif. Pour cela, il faut (et il suffit), que des formes d'informations vivantes soient répliquées
    • avec de petites variations aléatoires (imperfections nécessaires qui auraient pu être introduites dans la définition, mais l'auraient aussi alourdie). Dans le langage de la vie terrestre, ceci s'appelle mutation.
    • avec un dispositif de comparaison qui permet de mettre en compétition les structures présentant ces petites variations, et par là le développement prioritaire de ceux que favorise la comparaison. La théorie de l'évolution et la reproduction compétitives sont bien davantage qu'une propriété du vivant. Elles sont étroitement liées à la vie et à sa définition, elles en constitue un indispensable composant.

Vie terrestre

La vie terrestre correspond bien sûr à tout ce qui précède.  Mais par ailleurs elle présente des particularités qui pourraient être absentes ou rares ailleurs:

  • la prédominance des chaînes carbonées (très probable ailleurs)
  • la structure ADN des molécule porteuses d'informations
  • le découpage en "gènes" de l'information transmise (probable ailleurs)
  • le codage de triplet d'ATGC pour les acides aminés
  • le mécanisme de comparaison impliquant l'expression de l'ADN en protéines, le mécanisme ribosomial de construction des protéines(les protéines sont la base de la chaîne protéine / tissus / organes / systèmes / individus).
  • ...
  • la spéciation (c'est le plus important). La spéciation est le processus par lequel un groupe d'invidus formant une espèce évolue vers deux (ou plus) groupes d'individus formant de nouvelles expèces distinctes (la fécondabilité est le critère d'homogénéité spécifique). Il est possible que la vie fonctionne sans spéciation, ou avec un modèle impliquant d'autres modalités que l'évolution d'espèces.

Origine

La question de la définition et de l'origine de la vie amène à poser des questions cosmologiques ou religieuses. Par exemple, pourquoi un hypothétique créateur s'intéresserait-il à la vie et en particulier à une espèce vivante?